A la Une Culture Musique

Clap your End : le « epicétout » de Daft Punk

26 février 2021 2 min read

author:

Clap your End : le « epicétout » de Daft Punk

( 2 minutes)

Voilà, c’est fini.
Ça devait bien arriver parce qu’y a rien qui dure toujours.

Mais plutôt que de disserter sur les mille et une façons de se séparer selon Michel Jonasz ou Jean-Louis Aubert, de la puissance du port du masque (d’Alfonse Brown) ou si vous préférez que ce soit plus dur, meilleur, plus rapide ou plus fort, j’avais plutôt (le chien de Mickey) envie de partager un pot pourri personnel et sans intérêt des anecdotes concernant les Daft Punk avec, en exclu mondiale, la première playlist non officielle et toute aussi personnelle des meilleurs covers du groupe casqué. Tatataaan !

  • –  la tournée Alive 2007 commence en 2006 à Coachella, en Californie. Les Daft Punk décident de monter un spectacle son et lumière inédit, avec une scénographie dingue mais avec un budget qui met à mal leurs économies et risque de les mettre sur la paille. Bien leur en a pris puisque la tournée mondiale qui suivra les fera accéder au rang des artistes qu’il faut avoir vu en live au moins une fois dans sa vie. Pari gagné. Et j’en étais…
  • –  Le premier morceau publié par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo est plutôt rock. Un journaliste anglais de l’époque le qualifie de « merde punk stupide », littéralement « daft punky trash ». A l’époque dénommé Darlin’, le groupe s’est trouvé depuis un nouveau nom de scène…
  • – Plusieurs réalisateurs de renom se sont chargés des clips du duo. Parmi eux, Roman Coppola réalisera Revolution 909. On peut y voir la genèse d’une… sauce tomate. Le réalisateur expliquera qu’il faisait référence à la sauce que faisait sa grand mère dans les réunions de famille…
  • –  Une espèce de ver de terre plat a été baptisé Baicalellia daftpunka en l’honneur du groupe. Sa particularité ? Son penis ressemble au casque d’un des membres du groupe… #tetedenoeud.
  • –  Le père de Thomas Bangalter était également musicien et producteur de musique, époque disco. On lui doit entre autres les paroles du Douanier Rousseau ou du Bal Masqué de la Compagnie Créole

Et pour clore cet article totalement inutile, mais non moins anecdotique playlist des covers de Daft Punk

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.